La teigne du chat : une maladie dermatologique très contagieuse !

Publié le : 19 juillet 20214 mins de lecture

La teigne est une maladie très fréquente chez les chats. Elle est contagieuse par les contacts entre animaux ou à l’intermédiaire de leurs environnements. Il est, alors, très prudent d’amener votre chat chez un vétérinaire lorsqu’un symptôme se montre.

Qu’est-ce que la teigne du chat ?

La teigne du chat est une maladie dermatologique causée par des champignons nommés dermatophytes. Ces mycoses attaquent les poils et la peau des chats. Elle est redoutablement contagieuse. Les chats à longs poils et les petits chatons sont les plus affectés par cette contamination.

Les chats peuvent emparés de cette maladie par différentes façons. La plus directe des façons de contamination est le contact avec d’autres animaux porteurs des champignons. À part le frôlement qui va transmettre la maladie, les animaux porteurs peuvent répandre des puces. Les piqures de ces derniers sont, aussi, les causes de la transmission de la teigne du chat. Mais d’une façon indirecte, les chats peuvent être atteints de cette maladie. Les dermatophytes peuvent vivre, environ, un an dans un milieu externe. Ils se posent au sol, sur le tapis, sur les accessoires des chats, sans que vous en aperçoivent, car ce sont des champignons microscopiques.

Cette maladie peut attaquer, aussi, les autres animaux comme les chiens et les lapins. Mais le plus risqué, est sa transmission chez les petits enfants.

Comment se manifeste la teigne du chat ?

Lorsque les champignons font leurs nids dans les poils du chat, ils s’alimentent de la kératine de ses poils. Cela provoque la chute des cheveux de l’animal. On peut dire, alors, que les lésions et les dépilations sont les principales manifestations de la teigne du chat. Au début, la lésion n’est qu’une petite partie sans poils. Et cette zone va augmenter et atteint la zone de la face, du dos et même les pattes du félin. On peut constater la formation des croûtes et des pellicules sur sa peau.

Le vétérinaire peut diagnostiquer la maladie à partir des examens. Il existe trois formes d’examen pour confirmer l’existence des champignons dans les poils du chat. Il existe l’examen à la lumière ultraviolette d’où l’examen à la lampe de Wood. Éclairée sur la lésion, la lumière UV devient verdâtre si c’est positif. Mais cette méthode n’est pas à 100 % fiable.

Il est, aussi, possible d’examiner la teigne du chat par un examen des poils au microscope. L’existence des spores confirme que le chat est atteint de cette maladie contagieuse.

La dernière méthode est la mise en culture. Cette méthode est la plus sûre que les deux autres précédentes. L’examen consiste à mettre au laboratoire un bout de moquette frotté sur le cuir chevelu du chat pour voir le développement des champignons. Dans ce cas, le laboratoire peut identifier les champignons qui poussent s’il s’agit vraiment de celles qui sont responsables de la teigne du chat.

Comment soigne-t-on cette maladie ?

Des traitements s’avèrent efficaces pour soigner la teigne du chat. Les shampooings fongicides sont très conseillés pour le bain du chat porteur. N’oubliez pas d’appliquer une crème antimycosique sur les zones où apparaissent les lésions. Si c’est nécessaire, le vétérinaire peut donner des antifongiques pour compléter le traitement. La teigne du chat peut persister, donc il est nécessaire de refaire l’examen après une quinzaine de jours, pour assurer la guérison totale. Pour éradiquer totalement les mycoses, il est essentiel de désinfecter la maison ainsi que tous les accessoires du chat.

Plan du site